Bannière Fondation des Monastères

Les notaires bretiliens
au top de l’innovation !

En 1972, l’idée même du télétravail ou du coworking aurait fait crier au fou tout notaire qui se respecte, pour le cinquantenaire de l’Annuaire Officiel du Notariat, nous avons rencontré Me Richard Levionnois le président de la chambre d’Ille-et-Vilaine, initiatrice de projets novateurs.

2018, un espace se libère à la cité du notariat de Rennes, et worknot voit le jour…

A la chambre des notaires de Rennes, ça cogite, ça innove, ça crée… dans la cité Notariale, ce beau bâtiment construit en 1993 qui attire les étudiants en architecture et en design de toute la région.

 En 2018 , un étage de bureaux loués jusqu’alors par l’Unofi, se libère…

Qu’en faire ? Rapidement l’idée germe au bureau de la chambre présidée alors par maître Gwendal Texier, pourquoi pas un espace pour les collaborateurs des études qui ne pourraient ou voudraient se « délocaliser » et préfèrent rester en ville plutôt qu’avoir de longs trajets ou habiter trop loin de leurs bases ?

Ainsi les notaires Bretiliens** isolés dans les campagnes pourraient embaucher plus facilement.

Ce qui fut dit fut fait…

Maître Richard Levionnois *** président actuel de la chambre d’ille-et-Vilaine accepte de me retracer ce parcours original.

Cela se passe au téléphone, mais rien que sa voix décrit une grande gentillesse, une disponibilité, un désir de répondre à toutes mes questions, sans impatience et le plus clairement possible.

 … En septembre 2020, ce projet est donc voté au cours d’une AG de la compagnie, un budget de 300 000 € lui est attribué, on engage une architecte d’intérieur pour remodeler l’espace, mais les travaux prennent du retard, le COVID « aidant », le projet se voit contraint d’évoluer, et sa finalité, petit à petit s’élargit. En effet le télétravail se généralise et l’embauche de collaborateurs en devient facilité.

L’esprit de cet espace imaginé n’est plus celui d’aujourd’hui il faut donc l’adapter.

Qu’à cela ne tienne! ce sera un espace co-working, en premier lieu destiné aux notaires et à leurs collaborateurs et aux autres professions ou aux particuliers. Le notariat y aura toujours sa place avec des bureaux exclusivement réservés pour la profession.

Précisons que ces bureaux ne peuvent être utilisés pour la réception des clients des études.

Comment voyiez-vous cet espace de 180m2 ?

Nous l’avons voulu chaleureux, cosy, cocooning, ou il fera bon d’y travailler, un espace restauration, des petits endroits pour s’isoler, des bureaux bien équipés et salles de réunion confortables et chics.

Sa quintessence étant avant tout notariale et pour les collaborateurs des études, nous avons baptisé ses 7 bureaux, 2 salles de réunion et son espace restauration de noms prédestinés avec un dénominateur commun. Ainsi, à chaque espace son nom, l’espace restauration devient « et clerc au chocolat », les bureaux « soyons clercs » ou « clerc de lune » les salles de réunion : « rencontre & clerc »

La gestion et l’exploitation ?

Nous en avons confié la gestion à une société bien implantée sur le département et spécialisée dans ce domaine.

La chambre pourrait envisager à plus ou moins court terme une gestion en interne.

WORKNOT pourrait-il devenir une marque, s’exporter dans d’autres chambres ayant le même besoin ?

Oui, pourquoi pas ? Comme pour le fonds de dotation Not-IT que nous avons créé, C’est une première en France. Les Notaires d’Ille-et-Vilaine ont adopté une résolution lors de leur Assemblée Générale le 17 mai 2019, votant la création d’un Fonds de Dotation Technologique. Il doit leur permettre de développer des outils Intelligence Artificielle, en partenariat avec des start-up, entreprises, chercheurs et universitaires.

Pourquoi ne pas faire profiter les autres chambres de notre expertise, il y a sûrement d’autres départements ou régions qui ressentent les mêmes nécessités, partager ses expériences est une bonne chose.

Oui…mais… la vocation d’une chambre de notaires rejoint-elle celle de créer des entreprises lucratives ?

 C’est une bonne question, nous nous la sommes posée pour worknot, et pour le fond de dotation. Certes la chambre, invente, propose et supervise ces projets, mais n’a pas vocation à en tirer profit.

Il est important de pouvoir répondre aux besoins spécifiques rencontrés par la profession localement, ainsi, ce fonds permet de développer des solutions digitales intéressantes pour les études qui ont un service de négociation immobilière.

Une fois par mois les notaires responsables de ce fond se réunissent et reçoivent des sociétés IT innovantes qui peuvent répondre à un appel d’offre ou proposer des solutions.

Un grand merci, Maître pour vos réponses claires et précises qui donneront peut-être des idées aux autres présidents de chambre.

Et longue vie à WORKNOT qui sera inauguré en avril prochain !!

Propos recueillis par Caroline Lambert

* Habitant d’Ille-et-Vilaine
** La Cité du Notariat occupe une position centrale, dans l’ensemble urbain du quartier de l’Arsenal, à proximité de la Cité Judiciaire. Son plan triangulaire répond à cette spécificité urbaine et regroupe l’INFM et la Chambre des notaires d’ille et Vilaine.
*** En mai 2020 Richard Levionnois succède à Gwendal Texier pour deux ans. Parmi les chantiers qu’il aura à mener : réfléchir au bien-être au travail des collaborateurs et accompagner les nouveaux notaires dans leurs installations, plus nombreuses ces dernières années.)

https://worknot.fr
http://not-it.org