Bannière Andriveau
Bannière Valentin Haüy

Tribune ouverte à… Unicef France

Au Nigeria, recevoir une éducation est une lutte de tous les jours, particulièrement lorsqu’on est une fille dans un pays en situation de conflit.
L’Unicef France est heureuse de vous présenter l’histoire de Grace, jeune nigériane qui poursuit sa scolarité, grâce aux donateurs et testateurs de L’Unicef, malgré les violences dont elle et sa famille ont été victimes. L’éducation, le meilleur moyen pour elle d’occulter son douloureux passé et se projeter vers un avenir plus radieux.

Grace a 17 ans. Il y a un an, elle a fui sa maison après avoir été témoin de la décapitation de son père par le groupe armé Boko Haram, à Baga au nord du Nigeria. « Quand mon père a été tué, nous avons dû quitter notre ville », se souvient-elle. « Je pensais que c’était la fin pour moi. »

La jeune fille vit maintenant dans le camp de déplacés de Maiduguri, dans l’État de Borno, avec les autres membres de sa famille. Grace est préoccupée par une chose avant tout : poursuivre ses études. Elle fréquente l’école secondaire grâce au soutien financier de l’UNICEF, qui permet à 873 enfants du camp et des communautés d’accueil de suivre une scolarité.

Des fournitures scolaires au soutien psychosocial

Unicef_2

L’UNICEF soutient l’éducation des enfants touchés par le conflit dans le nord du Nigeria en mettant en place certains programmes comme la formation des enseignants, des services de soutien psychosocial dans les classes ou la préparation des enfants aux situations d’urgence. L’UNICEF fournit également du matériel scolaire et des sacs d’école, ainsi que de grandes tentes qui servent d’espaces d’apprentissage temporaires.

Mais beaucoup d’enfants n’ont plus la chance d’apprendre. Depuis le jour où Boko Haram a attaqué son village et tué son père, Grace n’a pas revu ses deux sœurs ainées qui se sont enfuies elles aussi.

« J’aimerais juste qu’elles soient ici avec moi pour continuer leur scolarité. »

Les libéralités : une ressource cruciale pour mener à bien les actions de l’UNICEF

Les libéralités représentent le 2e canal de collecte après les dons ponctuels et réguliers, soit 13,2 % des ressources d’UNICEF France en 2014. Elles sont indispensables pour venir en aide aux enfants, là ou ils en ont le plus besoin. Elles permettent de débloquer rapidement des fonds pour les urgences, et de soutenir des programmes de développement. 

Grâce aux dons, mais aussi grâce aux legs, donations et assurances-vie en faveur de l’UNICEF France, nous avons le pouvoir de changer la vie de milliers d’enfants qui aimeraient continuer à aller à l’école et poursuivre leurs études. À titre d’exemple, un legs de 10 000 euros permet à l’UNICEF de distribuer des cahiers d’exercices à plus de 24 000 écoliers pour qu’ils continuent à apprendre. Même dans les situations difficiles. 

Grâce à votre expertise et votre efficacité, vous nous aidez à construire un avenir meilleur pour des milliers d’enfants dans le monde. Avec votre concours, les volontés de vos clients sont respectées, et nous pouvons redonner le sourire aux enfants les plus démunis.

Le service Libéralités d’UNICEF France est également à votre disposition pour toute demande de documents, ou autres renseignements relatifs aux successions et aux donations au profit de l’UNICEF France. Pour nous contacter, vous pouvez joindre Anne de Matharel responsable du service Libéralités et Assurance-vie au 01 73 01 17 48, ou bien en vous rendant sur notre espace notaire UNICEF : http://www.unicef.fr/notaires

Module iPhone

Recevez notre Newsletter

ARTICLES
Actualités
Portraits
Tribune Libre
Événements sportifs
Classique Notaires
JurisCup
Mouvements
Mouvements de notaires
LIENS